Les kapos aussi ont fini dans les chambres à gaz. (Le Monolecte)

"Ce qui fait tout le succés des systèmes totalitaires, c'est qu'il y toujours bien plus de gens convaincus de la nécessité de coopérer activement avec le tyran pour optimiser leurs chances de sauver leurs fesses que de résistants qui luttent contre l'inadmissible ou l'indicible.

[...]

Je me souviens encore des cadres winwin des années 80, bouffés par l'idée de la frime et du fric à gogo, qui faisaient preuve de tant de pédagogie pour expliquer aux ch'tites n'ouvriers[1] renfrognés que leur licenciement participait directement à la marche glorieuse du progrès et à la bonne santé de l'entreprise et qu'il fallait être de sacrés égoîstes sans coeur pour faire la gueule pour si peu.

[...]

C'est ainsi qu'un beau jour, les cadres de HP qui n'avaient pas eu d'états d'âmes à délocaliser le job des autres sous des cieux plus favorables à l'exploitation de l'homme par l'homme, se trouvèrent fort dépourvus lorsque la bise leur tomba sur le paletot et s'empressèrent de retrouver les chemins tortueux de la contestation du système qu'ils servirent pourtant si promptement peu de temps auparavant.

[...]"

 

Le journalisme d’imputation : Chávez accusé d’antisémitisme (Acrimed)

"Samedi 24 décembre 2005. Hugo Chávez, rend visite au « Centro de Desarrollo Endógeno Integral Humano “Manantial de los Sueños” », dans la municipalité d’Acevdo (Etat de Miranda) et prononce à cette occasion un discours, dont plusieurs organisations et médias se sont emparés pour l’accuser d’avoir tenu des propos antisémites. Toute l’affaire repose sur une seule phrase, qu’il faut citer exactement, tant elle a été tronquée, voire réécrite :

« Le monde dispose d’assez de richesse pour tous, donc, mais dans les faits des minorités, les descendants de ceux qui crucifièrent le Christ, les descendants de ceux qui jetèrent Bolivar hors d’ici et le crucifièrent aussi à leur manière à Santa Marta en Colombie. Une minorité s’est appropriée les richesses du monde [...] »

Puisqu’un procès en antisémitisme est intenté, notamment par des journalistes, il convient d’examiner de près les pièces du dossier, non pour évaluer la rhétorique du président vénézuélien, mais pour voir ce qu’il en reste, une fois qu’elle a été passée à la moulinette d’informateurs sans scrupules [1].

[...]"

Tout tout vous saurez tout sur Sarkozy

Peu de chance de le retrouver sur la compile Sarkotusors... mais petite régalade quand même.

Alerte people (totalement indispensable, merci nono)

"Luis Rego boit un verre d’eau
Vendredi 13 janvier 2006, peu après 16h, Luis Rego a commandé un verre d'eau au bar du cinéma l'Arlequin, situé rue de Rennes, dans le 6ème arrondissement. Le barman a feint de ne pas le reconnaître et l'a servi en disant : "Tenez Monsieur". L'ex-Charlot l'a remercié avec un sourire.
"

Baby belle

Ah mon dieu! Que n'apprends-je donc pas sur mon idôle télévisuelle, le petite féé Maja Neskovic (je vous ai déjà dit que je voulais me marrier avec elle avant de mourir?), celle dont l'apparition hebdomadaire reste ma seule joie de vivre (ça et carte postale gourmande), Maja, oh Maja...

"On ignore bien des choses sur les collaborateurs d'ASI. Par exemple il s'avère que Maja est une talentueuse sculptrice d'épluchures de Babybel."

"Sur le bureau de Maja trônaient ce mois-ci deux nouvelles compositions : un fier canard et un lutin des plus antenné. Face à tant de créativité, et vu ce qui a cours dans l'art contemporain, il est fort probable que malgré elle, Maja se retrouve sous peu exposée au Palais de Tokyo. Aussi, afin que notre chère Maja ne manque plus de matière première, j'invite les forumeurs à lui envoyer massivement leurs épluchures de Babybel. [...]"

Au début ça fait un choc, mais après je suis sûr qu'on s'habitue...


Tags :