La toujours fringante Cellule Combattante Marie-Pierre Planchon troque la bière bretonne pour le Champagne. On peut être pounk et avoir la grande classe.

A preuve, la CCMPP va retransmettre la conférence que Sire Marsu de Crash ancien vicompte de Bondage, va donner en la Cartonnerie de Reims cet après-midi (mercredi 24 mai) aux alentours de 18h.

Cele se fera fera comme à l'accoutumée sur vos ondes favorites de la webradio propagande.
http://webradio.propagande.org/

Edit, 26 mai : la retransmission n'a pas eu lieu. Toutes mes excuses à mes (millions d') auditeurs adorés, mais la CCMPP est arrivée à Reims à la bourre (en fait c'était tout de même difficile de prévoir qu'il faudrait deux heures pour rejoindrel'A4 depuis St Rémy les chevrettes... enfin bref). Dans la place à 18h48, nous n'avons pu que prendre une chaise et écouter la bonne parole. Il n'y a pas non plus de possibilité de rediff, la conférence n'a pas été enregistrée. Cela dit, ce n'est pas bien grave. Sans sommaire, sans découpage, sans fil rouge, la "conférence" a vite virée aux réflexions au fil de l'eau et totalement décousues du ponte de l'underground (il faut avouer que la réputation de bible du rock alternatif de Marsu n'est pas surfaite, c'est le moins que l'on puisse dire), le tout entrecoupé de clips d'époques vidéoprojetés. On aura même eu droit comme interlude à la totalité de l'émission de Dechavannes avec Gogol, François Hadji-Lazarro, les Béru, Gérard Louvain, un mec de chez Sony... bref 20 minutes de non-débat et de déblatérations inutiles voire d'invectives de part et d'autres. C'est rigolo mais c'est surtout non instructif au possible, et la seule morale que l'on puisse en tirer (et qui ne fût pas évoquée lors de la conf) c'est qu'il est complètement idiot de vouloir aller dans les gros média pour faire passer un message différent du discours officiel. Passons.
Je reste pour ma part persuadé qu'il est possible de faire une vraie conférence sur le pounk, instructive et non-hermétique (parce que là, si t'avais pas les bases, c'était impossible de saisir les private jokes, les sous-entendus et les demi-mots). Mais à condition de structurer la chose, de ramener Marsu dans les balises de la conférence, et d'expliquer tout ce qui pourrait s'apparenter à du private. Parce là, la "conf" de mercredi, c'éait quand même un peu port nawak...

Tags :