Mercredi soir, pendant l'émission VGLP, au cours de ma séance de propagande mensuelle pour l'organe provisoire de l'internationale erroriste CQFD, j'ai causé du fort instructif article "Orwell en Catalogne". Dans sa colonne d'érudit (tagada tsoin tsoin), Anatole Istria rappelle l'épopée espagnole de l'écrivain.

"[...]Orwell se rend en Espagneà 33 ans pour "combattre le fascisme". Il n'y vient ni en écrivain, ni en analyste politique déjà convaincu des enjeux en place[...] Dans un premier temps, il projette vaguement de s'engager dans les Brigades Internationales, mais il renifle très vite leur inféodation au Komintern. Fort de son expérience dans la police en Birmanie (un des tourments de sa vie) il devient caporal dans une milice du Poum.[...]"

Lire la suite