Il s'avère que, comme je l'avais écrit dans un coin de ce blog, quand j'ai un truc qui me trotte dans la tête, ça me bloque pour faire le reste. Je ne vais pas vous rejouer pour la énième fois la complainte du manque de temps libre, mais c'est quand même achement lié. Car l'équation se résume à peu près à ceci : peu de temps libre + d'autres trucs à foutre = blog à l'abandon.

Pour la petite histoire, depuis le début de l'année, la Balayette Connexion (plus connue sous le sobriquet de "la balayette") a tété (du verbe têtre, utilisé dans l'expression têtre au con) de l'indépendance. Non pas qu'elle fût  dépendante de quoi que ce soit, c'est juste une histoire de degré (à partir de 51 ça commence à devenir intéressant). On a commencé migré nos sites sur un serveur dédié entièrement géré par nos soins. C'est le cas de ce blog. Je ne vous narrerai pas les joiezélépeines de ce genre d'aventure, mais c'est assez prenant (surtout quand vous vous faisez hacker et qu'il vous faut tout formater et reprendre de zéro en évitant de faire trop le con avec la sécurité du truc). C'est instructif, oh combien, mais chronophage, oh combien. D'ailleur je n'ai toujours pas ré-installé phpmyvisite sur ce blog (ça me manque les mots-clés que tapent les visiteurs pour arriver ici : "salopes bite abfab skoda.."). Pour information, les sites en "la-balayette.net", "keupon.com", et "dawapunk.net" sont hébergés par la balayette.

Ensuite, les plus observateurs d'entre vous l'auront subtilement remarqué ; mon dernier véritable texte s'intitulait "Week-end "Les dAHUs font les Vosges" (part ouane, vendredi 20 avril 2007) ". Et les esprits chagrins du début (et qui commencent à être lourds là) ne manqueront pas de chagriner : "et la part two, on l'attends toujours ! t'as oublié tes notes dans ta grotte?". Mais les esprits je les merde, parce que en fait ça n'a rien à voir avec le couscous. Ce qui est important c'est que si il n'y a pas encore eu de part 2, c'est que un autre truc me bloquait. Les ouidéos. Comme je sens bien que je vais en caser de plus en plus, et qu'il est absolument hors de question que je les mette sur youtube ou dailymotion (qu'on y mette ses déchets genre video gag, je dis pas, je m'en fous, mais que les groupes que je filme alimentent directement ces monstres financiers propagateurs d'un modèle que j'exècre.. si ya moyen de s'en passer, je m'en passe). J'ai donc jeté les bases de Youteub, qui n'est pas vraiment un lieu de stockage brut, mais un vidéozine. Chaque article pouvant regrouper plusieurs vidéos, chaque vidéos pouvant être intégrée dans une page web, un blog ou un cul. C'est achement plus pratique, ça s'approche plus de la galerie vidéo que de la foire au sketch.
Et donc sur Youteub, vous pouvez voir les vidéos de la fameuse "Part 2" de la virée des dAHUs dans les Vosges.
Le site est pas totalement terminé, mais largement fonctionnel pour que je puisse sereinement faire à autre chose sans être obnubilé par mon archivage de vidéos. Avec un boblog, un photoboblog, et un Youteub, je pense être relativement blindé au niveau multimédia pour effectuer des mises-à-jour plus régulières.

Je dis ça, je dis ça... mais ya toujours le fameux dawablog dont je cause régulièrement et dont on voit toujours pas un poil de la queue..

"C'est pas faux. Mais c'est pas vrai non plus", ais-je écrit au début de ce texte. Le "c'est pas faux" faisait référence aux deux ou trois semaines vacances de la phrase précédente. Je suis en vacance (je sais, ça parait dingue, et moi-même j'ai du mal à réaliser). Je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais je pense que, statistiquement parlant, les mots barbecue, tavel, et sieste risquent fort d'en être les maître-mots.

Et mise à jour du blog aussi.

(évidemment).





(*)  J'ai bien conscience que cette référence à un premier sinistre déja englouti  dans les insondables profondeurs des poubelles de l'histoire et dont l'aspect impérissable de l'action pourrait bien se résumer à un jogging en bord de mer (et aussi à un grosse claque dans sa gueule surmelaninée après avoir foutu tous les étudiants dans la rue pour un cpe dont personne ne voulait pas même dans son propre camp.. mais ça c'est de la politique et c'était pas vraiment son domaine de prédilection), risque de ne faire marrer que moi. Mais j'assume.


Tags :