Après CPPN, c'est au tour du Pélican Frisé de gambader sur scène. Le volatile fait du ska, et comme je ne suis pas particulièrement friand du style, je passe totalement à côté du set (je n'ai ni photo ni vidéo, ce n'est pas un boycott, c'est juste que j'ai pas vu le temps passer). C'est un peu le problème quand on est préposé à la tambouille, même si ça mitonne tranquillement, faut toujours garder un oeil sur le chaudron. Et du local à poubelle, la vue n'est pas spécialement magnifique (sauf quand de charmant spécimen de keuponnes viennent tenter de me convertir au myspecisme, mais c'est hors sujet ici). Local à poubelle dans lequel Bibi Konstroy nous a joué au stakhanov de l'interview pendant les deux heures de direct hertzien dévolues à son émission.
Et parmi ces interviews rondement menées, il ya avait celle du groupe dont au sujet duquel il s'agit (Attentat Sonore, faut suivre), et dont au sujet duquel je vous propose d'écouter ladite interview (dessous, là faut cliquer sur play). Interview qui contient en son milieu un ninédit (dont on saura peut-être le nom, un jour)...





Attentat Sonore porte plutôt bien son nom, car le déluge sonique punk, ça se pose bien là. Et autant au niveau de la zique, que du chant ; deux voix, un chant mixte pour bien nous rouleau compresser.. bref ça dépote sévère. Jugez plutôt (waf) !



-la vidéo sur Youteub-

 

 

On récapitule:



Tags : , ,