Une audiomelview, c'est quoi encore cette connerie ? Et bien c'est un nouveau concept à moi. C'est un peu comme une interview de fanzine, mais à la radio.
Je m'essplique.

Cela se passe en deux étapes ; j'envoie les questions à la victime par mail, et cette dernière enregistre les réponses. Il ne reste plus qu'à se pointer à la radio, lire les questions en direct, et balancer les réponses. Inconvénients : on perd en réactivité, en dynamisme. Avantages : pas besoin de la présence physique de l'interviewé, rapidité à mettre en place.

La première victime consentante du truc n'est autre que le Sieur Tristan-Edern Vaquette; vicompte de Gribeauval et prince du bon goût, autrement appelé l'IndispensablE. Je lui ai envoyé les question le jeudi après-midi, il m'a mis à disposition ses réponses le dimanche matin, jour de l'émission... pour certains qui ont déjà tenté de l'interviewer, ils sauront que cela s'apparente à un véritable record. Qu'il en soit ici mille fois remercié !!

Ci-dessous, l'audiomelview, avec son explication, ses bafouillements, ses "heuuu" et se "hum" (j'ai un peu oublié les fondamentaux du passage en radio).