Une analyse  ma foi fort intéressante, dont voici des extraits qui illustrent  trois points :
- C'est très facile de licencier un CDI
- La précarisation entraîne la ortie de la vie active de toute une partie de la population, et donc "les employeurs qui se plaignent aujourd’hui de ne pas trouver de salariés auront encore plus de difficultés à en trouver demain."
- Les deux ans de précarité prévue au CPE entraineront la premiere vague de  licenciements après les élections présidentielles... bon plan pour de Villepin (enfin maintenant c'est moyen, mais à la base, c'est pas mal vu...).

Lire la suite