LEBOBLOG

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 21 novembre 2005

Omelette! Omelette! Aux tomates et aux ptits keupons!

Ah ah.. je viens de comprendre le jeu de mot le plus foireux qu'il m'ait été donné de voir pour un nom de groupe ! (et pourtant la planète ska est un imressionnant fournisseur en la matière).
And the winner is : The Hop La ! le groupe avec des vrais morceaux d'anciens shériff dedans... Les The hop la ! nan mais là... champion du monde.

mardi 8 novembre 2005

Maj Radiokipu / Real McKenzies

Ouep. Là j'ai eu un peu d'absence. C'est toujours comme ça, en montagne russe. Un coup tu fais un truc, un coup un autre, et au final on est déjà en novembre putain de mardre. Et j'ai pas écrit la moitié des trucs que je comptais écrire. J'avais commençé un embryon de chronique pour vous causer des fabuleux Real McKenzies, vus sur une péniche un soir d'octobre, mais ce compte-rendu ne verra jamais le jour, ça commence à sentir la date de péremption, et c'est fort dommage car c'était fort bien. Je suis vraiment fan de ce groupe, j'ai toujours considéré que les Real McKenzies c'était la version prolo/bar des Dropkick Murphy. Pas vraiment envie de débattre à ce sujet, mais les Dropkick me font l'effet de gentils garçons propres sur eux, alignant gentiment leurs morceaux, quand les Real McKenzies transforment la scène en cimetierre de bière (ce qui ne fut pas le cas au Batofar, mais à la Flèche d'Or l'année dernière... un concert d'anthologie en ce qui me concerne), expliquent par la voix rocailleuse de Paul chacun des morceaux, balançant sa diatribe anti-anglaise (grosso modo "vous les fraçais vous avez coupé la tête à vos rois, et c'est cool.. nous au Canada on doit subir la tronche de la reine sur nos pièces, en sermons, dans les écoles...") et montrant sa teub pour prouver que sous leurs kilts les écossais élèvent les couilles en plein air. Comme semblant de confirmation, un extrait d'interview donné à Punk Rawk (ah tiens, Bob, faudra que je te le rende au fait) (et puis non, rends moi mon skeud des Medef d'abord!) :

"Quels sont les groupes les plus agréables en soirée?
[...]Je citerais aussi les Drpkick Murphy's parce qu'ils ne boivent pas tant que ça, alors on profite de leur frigo. Flogging Molly sont aussi de bons fêtards. Leur manager s'inquiète dès que l'on est dans les parages."

Ah ben tant que j'y suis, je vous livre aussi la dernière question:

"Tu ne vis pas de ta musique, quel emploi as-tu en rentrant de tournée?
Paul: Je lave les vitres sur des buildings. C'est bien payé. Quand j'entends des groupes se plaindre de devoir porter leur matériel, j'ai envie de leur dire d'aller au sommet d'un building de quarante étages pour savoir ce qu'est un boulot vraiment dur. Travailler nous permet de jouer de la musique que l'on aime sans aucune pression commerciale."

Ah ah.. Real McKenzies, Wampas, même combat !

Donc voilà, cette chronique ne verra jamais le jour. En même temps, maintenant ça servirait plus à rien.

Allez hop, un interlude musical et approprié, qui vous permettra de mieux saisir ce à quoi peut ressembler un concert des Real. Vous remarquerez l'apparition d'un nouveau player. "Oh qu'il est beau" dites vous, et vous avez probablement raison, mais là au moment où j'écris ces asticots (soyons honnêtes, c'est pas des vers), j'en sais rien, j'ai généré le code à partir de cette page, et j'ai choisi un fond bleu. En même temps, ya plein de possibilités (1 garçon, 1 player, 52 possibiltés) ; ça va être la teuf du clown dans les jours qui viennent ici.. leboblog, le blog élevé en Pinder !

On se retrouve après ça !


Une chtite mise à jour de Radiokifouette. Eut égard à l'info flamboyante, on va faire dans l'actu. 3 titres qui datent, mais à côté desquels je ne pouvais pas passer ;-)

- "Emeutes", Tagada Jones
Extrait de l'album, Virus, ce morceau relate les émeutes toulousaines qui ont suivi le meurtre de Habib un soir de décembre 98 par une brigade policière un peu maladroite.

- "Racaille", Toxic Waste.
Si on peut considérer que ce mot fut parmis les déclencheursles émeutes actuelles, Toxic Waste recadre les choses avec ce morceau. Ici la "racaille" désigne les fafs.


"Ordures, vieille racaille
Le bras levé sous votre étendard
Ordures, vieille racaille
Vous disparaîtrez tôt ou tard
"

- "Vive le feu", Bérurier Noir
Sans commentaire. Enjoy.


Et puis quand même, info KAPITALE, PLPL arrête et devient "Le plan B" !

"PLPL triomphe ! La phase 1 de notre épopée sardonique s’achève autour d’un feu de joie – car l’artifice, nous le laissons aux autres. À compter du début de l’année 2006, PLPL devient mensuel, élargit son équipe, fait son apparition dans les meilleurs kiosques et, pour mieux donner le change, change de titre : votre journal préféré s’appellera Le Plan B. Rompant une fois encore avec les autres publications, PLPL interrompra donc sa parution au faîte de sa gloire : jamais sa diffusion n’a été si élevée (notre dernier numéro, excellent, est d’ailleurs épuisé). Unie comme lèvre et moustache, l’équipe sardone choisit ce moment d’allégresse pour s’identifier (notre document). Mais aussi pour dresser un bilan de nos victoires communes et pour préparer nos conquêtes à venir. C’est l’heure du dernier quart d’heure. Hourrah !"

Et pour fêter ça, un peu de zique.. un morceau bonusque qui, tout comme l'annonce de PLPL, me met en joie... "Daddy don't ever die on a friday!" (Black cat white cat)

Enjoyez grave des oreilles!

phpMyVisites | Open source web analytics Statistics