LEBOBLOG

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 8 décembre 2007

Propagande.org Vs Myspace : Le grand mépris de certains groupes "punks"

Hier soir, en parcourant la liste des radios "punkes" établie par Bibi Konstroy (histoire de faire une sélection et de ré-activer "Punkalaradio"), je suis tombé sur Rockenfolie (diffusée en hertzien sur Radio Perrine, en Haute Savoie). Comme c'était jeudi, vers 21h, en plein dans le créneau horaire de ladite émission, je suis allé sur leur site web. Agréable surprise ; en plus d'une diffusion sur le net, il y avait un tchat avec les animateurs. Ni une ni deux, je m'y connecte (ça tombe bien, c'est sur Epiknet, comme #vglp). Il y a un groupe invité, mais l'interview se passe par téléphone, donc il n'y aura de cyber-discu avec les membres. La zique passe, ça ressemble à du System of a down, en moins péchu. Fin de l'interview, le mec interviewé balance le contact du groupe ; un polluspace. Rien d'étonnant, mais moi ça me crispe. Le jour où Myspace sera racheté par Darty, et qu'ils annonceront leur "dartyspace", on va bien rijoler tiens. Vous vous en doutez, je m'énerve (mais gentiment hein) sur le tchat.

déc. 06 21:39:30 <abFab> sont pas foutus de faire un site web classique
déc. 06 21:39:43 <abFab> tss tsss
déc. 06 21:39:49 <Violining> cad ?
déc. 06 21:40:04 <abFab> ben ras le .. (bol) de myspace quoi
déc. 06 21:40:13 <Violining> pfffffff
déc. 06 21:40:17 <Violining> ms non c trop bien myspace
déc. 06 21:40:30 <abFab> depuis qu'il ya myspace les gars foutent plus rien.

En fait j'exprimais surtout là, mon sentiment du moment envers la cyber-keuponie.. c'est mort de chez mort. Et depuis que le milieu s'éclate sur Myspace, plus personne branle plus rien.. bref. Mais revenons à nos moutons (c'est le cas de le dire), on me rétorque alors...

déc. 06 21:40:38 <Violining> ms si ils ont un site aussi
déc. 06 21:41:31 <Violining> http://madcircle.propagande.org/
déc. 06 21:41:45 <abFab> aaaaaaarrrrrrrrrrrggg

Là c'est le pompom. Parfois on sent monter en soi comme une envie de jeter son clavier en travers de l'écran, juste comme ça, pour la catharsis. Et bien, hier c'était le cas. Les mecs ont leur site web chez un hébergeur militant antipub, et à l'antenne ils balancent l'adresse de leur myspace !

La principale raison qui a poussé Erick à fonder Propagande.org, c'est le dégout des publicités envahissant les sites punks. Tout les hébergés le savent, c'est marqué en clair dans la présentation du site :

"Propagande c'est de l'hébergement gratuit et sans pub pour des sites en rapport avec le punk, le ska, le rock indépendant, ....
Groupes, zines, labels, distros, vous êtes les bienvenus sur ce service que j'ai créé en février 2003.

Simplement parce que j'en ai eu un peu marre de voir des adresses du genre http://perso.wanadoo.fr/punk, ou punkrock@marchanddesoupe.com, etc., ou de voir s'ouvrir des pop-up de pub quand j'arrive sur une page d'accueil qui pourrait être franchement sympathique sans cette pollution.
[...]
J'ai décidé d'ouvrir l'hébergement sous Propagande.org parce qu'il me semblait souhaitable qu'il existe, pour les musiciens se réclamant d'une logique d'indépendance, des services d'hébergement résolument non-marchands, garantissant la sécurité des données des utilisateurs, et pas attachés à l'image douteuse d'opérateurs puant le fric ou le flicage systématique.

ça m'énerve en effet fortement que des sites punks, par exemple, se retrouvent hébergés par une filiale de l'opérateur de telecom national, ou par des fournisseurs d'accès qui ne vous ouvrent un compte qu'une fois qu'ils ont pu vérifier par l'envoi d'un courrier postal que vous ne mentez pas sur votre identité , que vous leur avez fourni des renseignements sur vos habitudes de consommation, le nom de votre chien, la date d'anniversaire de votre voisin de pallier, sous prétexte de mieux vous servir [...]"

Et même si par un excès de mauvaise fois, le webmestre venait à prétendre qu'il n'avait pas lu la présentation (déjà, à la base, c'est super sympa pour le mec qui se crève le cul et qui t'héberge), Erick à mis les points sur les I concernant Myspace par un message (daté du 12/01/07) sur la liste d'info interne "la propagande de propagande". Message intitulé "Fuck Myspace" dont le contenu était un soutien "à 100%" au manifeste antimyspace que venait de publier Yanic Dynamite.

"[...]Une petite mise au point sous forme de billet d'humeur pour tous ceux qui croient que plus on est nombreux dans une étable plus on a de copains, sans même se préoccuper du fait que le proprio a peut-être quelques liens douteux avec l'abattoir local et qu'on est au final pas grand-chose de plus que du bétail rentable...
[...]
En tout cas pour ce qui me concerne ça colle à 100% avec les raisons qui m'ont fait créer Propagande, alors j'avais envie d'en faire un peu la promotion. Voilà. Bonne lecture, et faites vos choix... Vive le Rock Libre, Vive l'Internet Libre !
"

Mettre un lien vers son myspace en page d'accueil de son site Propagande, c'est un doigt d'honneur fait à celui qui t'héberge. Qu'un groupe méprise sa musique au point qu'il s'en foute qu'on puisse l'écouter les yeux rivés sur des bandeaux de pubs s'incrustant inconsciemment dans les neurones, c'est son droit. Mais qu'ils méprise le militantisme de son hébergeur en instillant la saleté ultra-marchande dans un lieu fondé pour être une zone non-marchande, c'est assez obscène en fait.

Message aux groupes qui d'un côté profitent des alternatives militantes et de l'autre grossissent sans scrupule la masse polluante de l'internet publicitaire : que vous ayez perdu votre amour-propre, ou simplement intégré les "lois" du capitalisme 2.0 et sa "monétisation d'audience"(*) comme des évidences indiscutables et incontournables c'est un problème en tre vous et votre conscience, mais si vous pouviez éviter de mépriser par la même occasion ceux qui essayent de mettre en place une alternative à ce cyber-monde de merde, ce serait quand même la moindre des choses.

samedi 1 décembre 2007

Tout le monde à poêle ! (Never mind ze cuizine)

C'est tout de même scandaleux de n'avoir pas encore réservé (dans une poêle couverte) de billet à ce magnifique, que dis-je ce succulent ouvrage qu'est "Never Mind ze cuizine" aux éditions Popote's not dead. Inutile de vous précipiter à la Rnac ou même chez votre libraire, ya pas de code beurre, c'est pas distribué. Quant à mon dealer adoré (du cul), il l'a pas en stock, et de toutes façons c'est pas exactement le genre de la maison de promouvoir l'alimentation d'origine animale. Car, oui, il faut le savoir, ami végétarien, tu ne trouveras guère ton bonheur dans le fascicule culinaire qui sert de sujet au présent article. Autant en abandonner de suite la lecture, cela ne ferait qu'aggraver l'ulcère qui déjà commence à titiller tes profondeurs stomacales. Les recettes de la cuizine qu'est pas dead ne sont pas végétariennes.

Ce préambule expédié, passons aux choses sérieuses. Tout commence par un avertissement en forme de notice : "Dans ce livre il n'y a pas d'index, il se mange au jour le jour... Il commence le 6 du mois, jour de chance, et se termine le 5 du mois suivant, jour de disette[...]".S'ensuit une préface de Schultz (yes madam, the guitarist chanteur of the mythic parabellum)(*), rapide mais sympathique. Puis, une fois les pré-requis validés ("1.Savoir lire[...]") et la signalétique apprise par coeur (ou pas), vous pouvez vous lancer la grande aventure de la gastronomie punke.

Comme le mentionnait l'avertissement sus-cité, c'est donc une trentaine de recettes allant de l'"Escalope de veau aux asperges" aux "pâtes à l'eau", en passant par le "poulet aux ananas" et le "boudin noir grillé aux pommes", qui vous permettront une dilapidation saine et joyeuse de votre budget, de la saint rémi à la saint peau d'balle. Chaque recette est onctueusement illustrée de subtils (!!) collages de dessins, photos, textes en tous genres dans la bonne vieille tradition webzinesque keuponne (tout en couleur heing, on se fout pas de votre gueule).

Et à titre d'exemple, et parce que sur leboblog on a peur de rien (pas même du feu), la FACPG (Fraction Armée Carte Postale Gourmande) a testé pour vous (enfin, surtout pour sa gueule, mais un peu de démagogie de temps à autre, ça égaye le quotidien).. euh.. laquelle, déjà.. ah ouais.. "Filet de cabillaud flambé au pastis" (que celui qui doute un seul instant que ce choix est le pur fruit du hasard me jette la première pierre) (non tout compte fait, gardez-les).
Bon la recette c'est celle-là (en dessous, là) (clique pour aggrandir).

Bon.. grosso merdo ça donne ça (ah zut j'ai oublié de prévenir ricard qu'ils avaient fait du placement de produit sur mon blog)..

Un peu de zique, en attendant que ça chauffe


Et quand ça flambe, ça fait floutch !

Légende musicale:


C'était super bon, donc c'est un très bon bouquin que je vous recommande chaudement. "Olive au fourneau, Pat au stylo, Pat aux ciseaux".. et pour commander ce précieux ouvrage, téléphonez ici : neverdmindzecuizine_ad_yahoo.fr (ou matez les tables de presse dans tous les bons concerts).

 

(*) Là aussi c'est triste pour les parab, ils avaient un chouette site web.. mais visiblement ils ne sont pas assez impliqués dans le milieu de l'alternatif et doivent se contenter (sauf erreur de ma part) d'un polluspace merdique (tautologie exutoire). Ya vraiment un putain de laisser aller dans le DIY en ce moment, j'exagère pas...

phpMyVisites | Open source web analytics Statistics