Samedi qui vient, si vous n'êtes pas à Dijon pour les 20 ans de Maloka, viendez faire un tour à la seconde session des Etats Généraux pour le pluralisme.

« L’INFORMATION, C’EST NOTRE AFFAIRE »

Deuxième session des Etats généraux pour le pluralisme

- Samedi 17 mai 2008, de 9h30 à 18h.

- Bourse du travail de Paris, 3 rue du Château d’eau 75010 Paris

A l’appel de nombreuses associations, syndicats et médias associatifs (et avec le soutien de plusieurs forces politiques), les Etats généraux pour le pluralisme tiendront une deuxième session le 17 mai 2008 à la Bourse du travail de Paris, sur le thème : « L’information, c’est notre affaire ».

L’appel à la tenue de cette session déclare : « À Sarkoland, le pouvoir politique et le pouvoir médiatique se tiennent par la main. Rarement, depuis des décennies, l’interdépendance entre le premier, administré nationalement pas un chef de clan, et le second, détenu par une oligarchie de plus en plus concentrée, a atteint un tel degré. […] Le droit à l’information - le droit d’informer et le droit d’être informés – ne doit pas être simplement proclamé : il doit être garanti (comme tous les droits sociaux aujourd’hui menacés par la conjugaison du libéralisme économique et de l’autoritarisme politique) […] »

La matinée du 17 mai sera dédiée à des débats sur le droit à l’information. Comment informer par tous les moyens, contre toutes les censures, dans tous les domaines ? L’après midi du 17 mai sera l’occasion de l’affirmer : « « Le service public, c’est notre affaire ». Comment préserver et développer le service public de l’audiovisuel ? Comment constituer un pôle public et associatif des médias sans but lucratif ?

 

L'inscription mentionnée sur le site d'Acrimed n'a rien d'obligatoire, de même que les 5 euros, c'est pour ceux qui peuvent... Comme l'actu sociale est bien chargée, ils redoutent une fable participation, donc si vous hésitez à bouger vos fesses, dites-vous que ça peut pas leur faire de mal de se dandiner jusqu'à la bourse du travail (c'est à côté de République).

See you samedi !