LEBOBLOG

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 2 août 2008

Du Val dans le pastis


Je vais pas jouer les commentateurs sportifs dans cette affaire, il ya suffisamment de bruit autour. Et puis j'ai déjà refourgué mes deux centimes sur un fil de discu du fofo dynabite, donc on va pas s'étendre. Si vous débarquez d'une autre galaxie, vous pouvez vous rattraper grâce à la compilation de l'indispensable Rezo, et si en plus vous sentez l'âme d'un pourfendeur de l'injustice injuste et de la calomnie calomnieuse, alors cette pétition est faite pour vous.

En fait, je voulais juste signaler qu'un site (Citizen Val), encore mentionné en lien à droite et surtout à gauche, a subitement fermé ses portes. On le retrouve en archive car yahoo qui n'est l'ami de personne, n'est pas non plus l'ami de Philippe Val.

jeudi 31 juillet 2008

Sarko facho (à 29%)

Dans un article pertinent (comme d'hab quoi), Acrimed analyse le compte-rendu d'un sondage publié par Le Parisien. "Le Parisien-Aujourd’hui en France publie les résultats d’un sondage de l’institut CSA (100 % Bolloré depuis le 10 juillet 2008) sur l’opinion des « Français » au sujet de la première année du quinquennat[...]Les choix opérés dans les résultats de l’ensemble de l’enquête comme les commentaires qui les accompagnent redoublent les effets d’orientation et de cadrage des questions : pas vraiment en défaveur du président..."

Je vous laisse découvrir l'analyse d'Acrimed, c'est toujours marrant de voir comment un sondage, non seulement par ses questions, mais aussi par la présentation qui est faite des résultats, tord la réalité. On est au coeur de la maipulation médiatique.

Mais ce qui attire l'oeil, tout de même, c'est cette partie de l'article:

"la seule tranche d’âge où le bilan présidentiel est jugé majoritairement positif est celle des 75 ans et plus (58 %) ; ou bien que 29 % des sympathisants du Front National et du MNR trouvent ce bilan “ très positif ” et seulement 11 % de ceux de l’UMP."


Y'a pas à dire, Sarkozy a vraiment déplacé l'échiquier politique à l'extrême droite, laissant un boulevard à droite pour le parti "socialiste". Les Valls, Dray et Royal ont un bel avenir...

mardi 13 mai 2008

Hors-Série Wock'n'Folk / Jello Biafra

Le dernier hors-série de Rock'n'Folk s'intitule "L'impossible révolution ". En mai 2008 c'est original. Révolutionnaire quoi. Bon allez ne boudons pas notre plaisir par un faux cynisme de mauvais aloi ; ce numéro n'est pas l'encyclopédie définitive du rock révolutionnaire, mais un bon moment de lecture au contenu fortement instructif.
Comme l'article de Nicolas Ungemuth, "le rock est-il de droite?", qui commence ainsi "James Brown votait Nixon, Johnny Ramone vénérait Reagan". Ca se gâte ensuite quand il embraye avec Johnny et Carla Bruni, "Fan des Clash" (il a oublié David Martinon, fan de Trust). Mais finalement, la théorie du gars, on s'en tamponne la gauche et la droite ; lui même tire à la ligne en ressassant les mêmes vieilles questions "être de gauche ça veut dire quoi?", "franchement le rock de droite c'est un concept vaseux". "Motörhead ferait-il du rock de droite au motif que le poireau humain Lemmy affirme depuis trente ans qu'Adolf était un grand stratège? Miossec fait-il de la chanson de droite parce qu'il adore lire les Hussards? allons, allons". Oui voila.. "allons, allons". Hé, hé. Allons, disons-le clairement, c'est pas dans le concept qu'on va se rassasier à la lecture de l'article, mais bel et bien dans la dénonce. Que l'auteur en tire la conclusion qu'il veut, on s'en fiche un peu (beaucoup) l'important c'est de savoir qu'Axl Rose "conspuait dans un même chanson "tarlouzes, juifs et négros" responsables comme le veut la tradition de tous les maux du monde". Moi perso, je ne savais pas que "en avril 1976, Bowie se fait confisquer par la douane une valise entière de littérature nazie" (il dira : "je crois que la Grande-Bretagne gagnerait à avoir un leader fasciste"). Je ne savais pas non plus qu'Eric Clapton "avait déclaré durant un concert à Birmingham : “je pense qu'Enoch Powell a raison. Il faut les renvoyer chez eux. Dégageons les moricauds, gardons une Angleterre blanche”".
Bon sinon le reste de l'article fait le tour de l'arrivée du RAC, du death folk et autres conneries de bazar, insistant surtout sur la débilité et l'inconsistance des groupes. Mais rien sur les Clash vendus à Levi's ou Iggy Pop vendu à SFR. Après tout peu importe la lessive qu'on va vendre, l'essentiel c'est de rester rebelle. Sûrement...


Mais l'article le plus passionnant (oui ne le cachons pas), c'est le portrait croisé de Franck Zappa et Jello Biafra. Je suis vraiment très peu porté sur le fanatimz, mais s'il y a bien une personne que je place au-dessus, très au-dessus, du lot, c'est Jello Biafra. Et ce double portrait ne fait que me conforter dans cette opinion. Autant l'auteur, Pacôme Thiellement, envoie quelques scuds dans l'hagiographie de Zappa, autant celle de Biafra semble absolument inattaquable. "[...]le “conservatisme pragmatique” de Zappa préconisé en matière économique (moins de gouvernement, moins d'intervention de l'Etat dans la vie de tous les jours, moins d'impôts), est assez loin du radicalisme anarcho-syndicaliste de Biafra et son extraordinaire projet de “Maximum Wage” : n'imposer que les grandes fortunes (personne au-dessous de 200 000 dollars par an) et assurer, avec cette somme, la gratuité des soins médicaux, de l'éducation et des transports publics."
La biographie de Biafra, rappelée dans l'article est impressionnante, "en 1983 ils sont la tête d'affiche du festival Rock against Reagan", en 1986, Jello est "instruit en justice pour la publication du poster Landscape #20 inséré dans l'album "Frankenchrist" : un paysage composé de pénis en érection pénétrant des cuisses consentantes dessiné par Hans Ruedi Giger".
Je vous en livre toute une partie in extenso

"A la différence de Zappa, Biafra n'a pas attendu le PMRC pour basculer dans la politique proprement dite. Il est candidat à la mairie de San Francisco dès 1979. Parmi ses projets, celui d'obliger les businessmen à porter des déguisements de clown dans leur travail et l'installation de statues de Dan White dans toute la ville (criminel homophobe pour lequel la défense inventa une plaidoirie inouïe baptisée Twinkie Defense, basée sur l'influence de la junk food sur son comportement, et qui s'en tira avec cinq arcs de prison pour homicide volontaire, malgré l'évident préméditation de ses assassinats)... Mais aussi, plus sérieusement, la légalisation du squat dans les immeubles désaffectés, le bannissement des voitures et l'élection par les citoyen des policiers de leur quartier. Biafra n'obtient que 3, 5 % des suffrages mais ne cesse pour autant son activisme et, en 2000, le Green Party lui propose de se présenter à l'investiture pour la présidentielle. Son candidat pour la vice-présidence est Mumia Abu-Jamal, qui attendait et attend toujours son exécution dans un pénitencier de Pennsylvanie. Parmi les idées contenues dans son programme , en dehors du MaximumWage, on peut noter l'abolition de la CIA, de la NSA et la destruction progressive du FBI, l'utilisation du budget de la Défense pour la reconstruction des villes et la destruction de toutes les armes nucléaires et des satellites, la dépénalisation de toutes les drogues, les drogues dures étant désormais considérées comme des maladies et non des crimes, enfin une éducation sexuelle correcte en classe, avec apprentissage de la masturbation. "Ces enjeux ne sont pas ceux de la gauche contre ceux Je la droite ce sont ceux du haut contre ceux du bas, expliquera Biafra et le fait que tout le monde puisse manger à sa faim devrait être l'enjeu numéro 1 de tous." Biafra arrive second derrière Ralph Nader.
Comme Zappa, Biafra ne supporte pas que la politique se fasse en pleurnichant. Les sarcasmes et l'ironie rythment ses chansons ,toutes absolument politiques. En témoigne un des premiers titres des Dead Kennedys, l'extraordinaire "Kill The poor" digne de Swift et de Bloy, ou le très direct "Let's Lynch The Landlord'' : vraie déclaration de guerre anarchiste. Biafra n'épargne pas sa génération ni son milieu. Il est aussi violent avec les punks que Zappa avec les hippies, et il conspue avec une hargne mordante leurs compromissions comme leur fermeture d'esprit, quand ce n'est pas un fond réac mal assumé
[...]"

On notera quand même le "Biafra n'obtient que 3, 5 %".. combien ils ont fait LO, le PC et la LCR aux dernières élections ?
Et pour terminer sur le personnage, et rebondir sur ce que je disais à propos des rockeurs vendeurs de lessive :

"[...]le sommet du comique politico-culturel est atteint dans « Those Dumb Punk Kids (Will Buy Anything ) » sur le deuxième album avec les Melvins, « Sieg Howdy » (2005) : une chanson qui documente l'autre grand procès de Biafra celui qui l'oppose â son ancien groupe, les Dead Kennedys dont il a empêché (au grand dam de ses anciens amis) l'utilisation dé la chanson "Holiday ln Cambodia'' dans une publicité pour Levi's". Le titre est une citation de son ex-guitariste, East Bay Ray, qui disait - en privé, bien sûr - que leurs fans étaient si bêtes qu'ils étaient prêts à acheter n'importe quoi [...]."

Et les deux albums avec les Melvins sont des purs chefs-d'oeuvre. Il fallait le dire. Et sinon, vous pouvez acheter ce Hors-Série ne serait-ce que pour les deux articles précités et celui sur l'"autarcie hardcore".

Et pour terminer en chanson, le "sommet du comique", comme il dit le monsieur.. Those Dumb Punk Kids (Will Buy Anything )

 


mercredi 14 novembre 2007

Radio Paris ment ! Radio Paris ment ! Radio paris est la voix du gouvernement !

Nan mais sans déconner en ce moment France Inter c'est la fête du slip anti-syndicaliste. Les journaux ne sont rien qu'une succession de micro-trottoirs depuis hier matin !
(et encore ils arrivent à trouver que des mecs dépités, pas un seul pour traiter les grévistes de feignasse et de privilégiés, ya que le gouvernement et leur journaleux gramophones pour balancer ce genre d'imbécilités).

Hier matin, justement, un de ces micro-crotoir foireux : "- et si la grève dure? - ben je ferai comme tout le monde, j'irai voir le médecin". Il est pas beau celui-là ? Les grèviste creusent le trou de la sécu en obligeant les (pas si honêtes) travailleurs à faire des certificats bidons. Clap clap.


Edit (16/11/07) : J'avais même pas fais gaffe que j'avais la bande-son (visuelle) adéquate en stock !

samedi 13 octobre 2007

Science sans conscience vaut mieux que force ni que rage


Fermat


En ce moment je feuillette gaiement le hors-série de "Pour la science" consacré à  Fermat (pas le bahut friqué de toulouse, le gars qui lui a donné son nom). «Pierre "le toulousain" serait le prototype du mathématicien génial, mais dilettante, trop paresseux pour jeter sur le papier les "belles démonstrations" inventées entre deux magistratures de province, se laissant sans doute guider davantage par l'élégance de l'intuition que par la rigueur de la déduction[...]»

Fermat c'est le gars qui a trouvé un des théorèmes référence en matière de casse-couillage à mathématicien (trois siècles pour en venir à bout)... et c'est l'inventeur de l'excuse la plus donbi de toute l'histoire des maths !

"Il est impossible de partager soit un cube en deux cubes, soit un bicarré en deux bicarrés, soit en général une puissance supérieure au carré en deux puissances de même degré ; j'en ai découvert une démonstration merveilleuse que cette marge est trop étroite pour contenir"

M'dame m'dame, j'ai pas fait la démonstration passque y avait pas assez de place !

Il est trop fort.



samedi 15 septembre 2007

Johnny Clegg à la fête de l'Huma

Si vous vous demandez mais pourquoi diantre Johnny Clegg, lui le célébrissime "Zoulou blanc", le hérault mondial de cette culture africaine (zouloue, suivez un peu, crotte) a t'il joué en premier à la fête de l'Huma, le vendredi en fin d'après-midi devant probablement pas grand monde ? hein? Doudou dis donc ? Ne cherchez plus.

Lire la suite

vendredi 17 août 2007

En passant par le Fuck Féria..

(au départ j'avais intitulé ce billet "Comme une envie de Béziers", et puis, probablement victime d'un reflux -momentané je vous rassurre- de mauvais goût, j'ai aseptisé)(je ramollis)(en un seul mot! ya pas de corrélation.. voyous!)

Comme je vous l'avais subrepticement fit comprendre lors d'un post précédent, l'auteur de ces lignes est en vacances. Et comme chaque été, il quitte ses pénates sud parisiennes et s'en va quérir repos et sérénité dans la ville rose (là c'est plutôt un temps de merde, mais passons). Habituellement la question du trajet ne se point sentir, mon affinité naturelle pour la ligne droite ayant tendance à supplanter toute velléité de rigolade en matière de navigation autoroutière. Mais cette année, non. En fait, j'avais prévu de passer par Lorient (qui comme son nom l'indique se trouve à l'ouest), voir son concours de coiffure à la marge simpson et son défilé de musiciens en jupette. Probablement qu'une boite de doliprane et quelques boules quies auraient été nécessaires à la survie des rares neurones qui hantent encore ma caverne inter-auriculaire (comme le disait woody allen(*), "a gentleman is someone who knows how to play bagpipe, but who does'nt"), en attendant une régéneration vespérale insufflée par le king de la Bretagne, Edouard Nenez (qui jouait gratos dans un troquet) ou par les décibels rageurs d'Oi Polloï épaulés les Ramoneurs de Menhirs (qui jouaient aussi dans un troquet, kek part). Mais comme le flan ne se démoulait pas sans accroc, j'ai préféré changer d'itinéraire. Disons que dans un autre style, le trajet Chablis, Nuits-Saint-Georges, Tavel, valait bien qu'on lui accordât les kilomètres en sus (pas que de la glace) pour rejoindre Toulouse.
Ce fut fait.
Mais là où ça commence à avoir un rapport avec la choucroute de ce blog (parce que bon, jusqu'à présent entre un méga festoche folklorique évité et les champs-élysées de bourgogne, c'est pas vraiment dans la ligne éditoriale), c'est qu'entre Tavel et Toulouse il ya Béziers. Or, actuellement c'est pile-poil dans la féria. Et qui dit "féria", dit "fuck féria" (si, si). Comme ce serait un peu con de passer dans le coin et de pas s'y arrêter... ben je m'y arrête (et pourtant je suis pas la moitié d'un con) (mais personne n'est à l'abri d'un éclair de lucidité). Evidemment, on a beau être mardi souer, impossible de se garer en ville, la moitié des rues est bouclée, c'est un peu la mémerde. Et la seule indication au sujet du lieu du concert c'est "sous le pont-canal". Supaire. Bon, vu la gueule du patelin sur la carte, si on prend direction Narbonne on devrait finir par trouver (et si on trouve pas, ben au moins on se casse du bled). En passant devant un campement de bus pourris et de punkachiens, je me dis que je dois plus être très loin. Effectivement.
Je finis par trouver le lieu même du concert, qui est bien sous la voûte d'un pont (comme quoi l'indication, si elle pas très instructive est au moins exacte :o)). Double avantage : le son est bon, malgré une sono assez sommaire. Et comme c'est en bordure de l'Orb, le concert est à l'abri d'une éventuelle charge policière. Cela dit, ça fait huit ans que le "fuck féria" a lieu, si la mairie voulait faire de la prévention anti-punk, je pense qu'elle pourrait s'en donner les moyens sans trop de problème.
Bon moi perso je pensais que le "fuck féria" (je n'y avais encore jamais mis les pieds) était une sorte de contre-festival, un évènement "engagé" pour marquer le coup et protester contre la tenue d'une féria. Genre je m'attendais à quelques stands d'asso, des tracts.. Pas même. Le "fuck féria" c'est un rassemblement estival de travellers, en marge de la féria de Béziers, avec des concerts gratos en soirée. Je suis arrivé à 23h, c'était Furaya. Le premier groupe. Tain. Bon. Je voulais voir Fiction Romance, et bien ce sera pour une autre fois. En attendant j'ai pris quelques tofs de Furaya, la plupart sont ratées (avec les voutes, le flash ça faisait n'importe wak). J'ai aussi une ouidéo, je la mettrais sur Youteub quand je serai plus en 56k. Sinon, Furaya c'est du metal-rap de Narbonne, bien véner, j'ai bien accroché. Enfin, ce serait pas du luxe s'il faisaient deux morceaux avec un seul parce qu'ils ont tendance à s'éterniser velu. Ils jouaient devant vingt personnes, mais ça il fallait un peu s'y attendre...
Et sinon, pour l'anecdote, quand je suis arrivé, j'ai traversé le lieu pour me retrouver face à la scène. Comme de toute évidence c'était pas Fiction Romance en train de décibeller et que je ne connaissais aucun autre groupe (enfin, c'est ce que je croyais) , j'avise deux gars en train d'avaler un sandwich et je leur demande s'ils savaient qui était en train d'officier. Ils ne savaient pas. Mais par contre, eux me connaissaient. "On s'est rencontré à Cabrespine. T'avais pas aimé notre groupe". Ah. Euh?  "Nasty Froggys". Oups. Et en plus dans la chronique j'avais sorti une connerie sur les batteurs qu'ont pas d'humour après avoir dragué la copine de leur batteur justement.
Le bon sens me suggéra de m'éclipser.
Le plus drôle c'est que je me souvenais absolument pas du groupe et du pourquoi j'avais pas aimé. Illegal process, Prohiber, ouais j'avais pas accroché non plus, mais je savais dire pourquoi. Les Nasty Froggys j'en étais incapable. Marrant.
Cela dit, je ne saurais pas si mon avis à leur sujet a évolué ; j'ai attendu la fin de Furaya et j'ai tracé.

Furaya



(*) non, woody allen n'est pas une distribution linux, couché bob ! 

mardi 7 août 2007

"J'aime pas la chanson française" (Luz)

Luz j'aime pas

Avant d'écrire ces quelques lignes, j'ai fouillé dans mes archives top sicrètes, et tellement sicrètes, que j'ai pas réussi à foutre la main sur mes numéros de "Chien Méchant", magazine éphèmère lancé par l'auteur dont il est question dans le titre. C'était sous-titré "Donnons la pâtée aux maîtres", et ça envoyait sévère.

Lire la suite

samedi 4 août 2007

Hibernateub

Je les entends les esprits chagrins (mais j'entends aussi les esprits qui ne sont pas chagrins)(*) en train de chagriner : "alors, t'as fini d'hiberner? en août, c'est pas mal... et une feignasse comme toi ça va bien enquiller la reprise du blog avec deux ou trois semaines de vacance!". Ah ah, quelle bande de crevards ces lecteurs.

Mais c'est pas faux. Mais c'est pas vrai non plus.

Lire la suite

lundi 26 mars 2007

[Communiqué] Les Tanneries ne se laisseront pas expulser !

(recu aujourd'hui)

A diffuser !

La nouvelle de la décision de la Mairie de dijon vient de tomber et la situation presse, nous avons donc écrit le manifeste ci-dessous expliquant pourquoi et comment nous reprenons la lutte pour l'existence du lieu. Nous appelons toutes les personnes qui nous soutiennent à passer l'info à leurs divers contacts et ami-e-s, ainsi qu'à appeler le standard de la Mairie (vous pouvez demander le cabinet du Maire, ou l'adjoint à l'urbanisme ou au patrimoine...) et à envoyer des mails au Maire pendant toute la journée de lundi. Pour tout-e-s celleux qui peuvent, venez nombreux lundi soir à 17h30 devant la Mairie pour aller ensemble au conseil municipal et pour la fête de rue devant la mairie où seront déjà rassemblé le squat le "Toboggan" et le cinéma indépendant "Eldorado", menacés eux aussi.

C'est maintenant, entre autre, que se joue notre avenir...mais ça ne s'arrêtera pas là. Nous allons évidemment poursuivre et multiplier les actions de pression dans les semaines à venir et prendre le temps de mobiliser plus largement. Tenez vous prêt-e-s !

ON RESTERA... PARCE QU'ON A LA RAGE !

Espace autogéré des Tanneries 17 bvd. de Chicago – 21 000 Dijon - 03 80 66 64 81 - www.squat.net/tanneries

versus

Lire la suite

samedi 10 mars 2007

Quizzz Brigitte Bop / Chansons françaises (de qualité)


En attendant un compte-rendu même pas digne de ce nom sur ce Boblog du bonheur dans ton cul, tu peux toujours en trouver un (de compte-rendu)(digne de ce nom), sur le site d'un des trois protagonistes de la soirée dont au sujet de laquelle il s'agit, et dont je m'aperçois que j'ai même pas dit de quoi je parlais il commence bien ce billet tiens.
Bref, le samedi 24 février au Mondo Bizarro il y avait Known Dwarf, Melvin P4, Zerick Trauma et plein d'autres gens mais aussi des groupes. Et si vous voulez lire un compte-rendu, ya Bastos (des Brigitte Bop, mais est-il besoin de le préciser), qui en a écrit un, là sur son site. Et qu'est-ce qu'il foutait là le Bastos, si loin d'Orléans et de sa tranquillité asonique (oui je sais ça n'existe pas, et alors?) (c'est une licence poétique) (car je suis un poète, et je vous emmerde).. cela dit ça ne répond pas à la question posée (y'en a pas un qui suit dans ce lectorat).. Bastos il était parce que qu'il est fan de Gilbert montagné et ses problèmes et des Rambo Killers, et que ça tombe bien parce que justement ils jouaient au Mondo ce soir-là. C'est dingue. Mais ce qui est carrément génial, c'est qu'en plus il y'avait les Brigitte Bop ! Putain, la life des fois, ça fait les trucs super bien.
Bon comme je sais pas si je vais vraiment finir par pondre un compte-rendu correct du quetru, autant vous filer déjà l'adresse des tofs de la soirée que j'ai prise avec mon appareil à prendre les tofs (même que j'ai réussi à louzer la sacoche) (born to louze, yaisseuh i'ame born tou louze). Pour les tofs, c'est par ici.

Ah ah.. j'ai failli oublier le pourquoi du billet.
Moi demain. Dans "Moi demain", Bastos il m'a enfin dit ce qu'il chantait.
Des paroles !!
Aaaah. Déjà on est rassuré. C'est que, dans un ancien post, je lui demandais ce qu'il baragouinait (c'est pas sexuel) parce que ça correspondait pas du tout aux paroles d'origine. Ben la réponse c'est "des paroles célèbres de groupes célèbres, genre OTH, les rats, la souris...".

Ah ah.

===> QUIZZZZZZ !!

Puisque j'ai enregistré le "Moi demain" qu'ils ont joué au Mondo, ben à vous de trouver de qui sont les paroles chantées par le Bastos !
Le son est pas terrible, mais en captant quelques mots, ça doit être jouable...

Play Yvette !

samedi 6 janvier 2007

La solution au grand jeu du Béru méconnu


Certes le suspens que j'avais fort malicieusement instillé dans l'énoncé dudit jeu fût réduit à néant en quelques minutes par une bande de hool's crypto-sarkozystes, mais le propos n'en demeure pas moins intéressant (j'allais écrire passionnant, mais faut pas déconner non plus).
Le "morceau" est bien extrait d'un discours de Miterrand (ami jeune qui a vaguement entendu parler de ce keum, sache qu'il fût le 21ème président de la république, de ta république, qu'il mit fin à ouhlaaa beaucoup d'années de droite au pouvoir et qu'il faisait tellement peur aux bourgeois que Danièle Gilbert pensait que l'armée rouge allait défiler sur les champs élysées) (une sorte de président crypto-communiste, mais alors très très très crypto). On est en octobre 1981 et pendant un an encore il allait faire croire qu'il était de gauche. Le discours vient bien d'un show mexicain, et à en croire Rebecca Manzoni (que j'aime en secret, moins que maja neskovic et mona chollet mais plus que pascale clark qui m'a super déçu) (je suis un grand sentimental), à en croire Rebecca (je peux l'appeler Rebecca, maintenant que je lui ai déclaré ma flamme), donc selon Reb' (ah ben non tout compte fait c'est une autre intervenante qui parle, zut) le discours de mitouze aura été "le grand moment des années Mitterrand" et restera "gravé dans tous les esprits latino-américains". Bref, c'est pas de la merde. Franchement... vous pensez pas que François aurait pu écrire Salut à toi en s'en inspirant ?



Mitterrand source d'inspiration des Béru.. moi l'idée ça me fait marrer... aaah on se fait plaiz comme on peut hein? avec ce temps de merde tout est bon à prendre...

jeudi 4 janvier 2007

Niouzes en vrac


only stupid punks use myspace

J'ai dans cette enveloppe, une tripotée d'infos dont chacune d'elle mériterait un article à part entière, mais le père noolwenn ne s'étant toujours pas décidée à m'offrir des journées des 48 heures, ça va être chaud au niveau timing. Autant vous les balancer en rafale comme on dit chez dassault.

Brochure anti-Myspace. Yanic Explose dynamite Myspace (ou l'inverse) et met à la disposition de tout honorable keupon ulcéré par les pseudo-arguments pro-myspace une brochure à la "what's wrong with" consacrée au dernier joujou de Rupert Murdoch. Salutaire et nécessaire. Dispo au format PDF et JPG.

Le dernier Dynamite en pdf. Puisqu'on est dans la dynamite, autant se prendre la poudre aux yeux (ceux qui l'ont dans le nez n'ont qu'à passer au paragraphe suivant) et bien en profiter puisque c'est la dernière dose. Jusqu'à preuve du contraire, évidemment. Yanic, puisque c'est encore de lui dont au sujet duquel il s'agit, a sorti son bâton (de dynamite) en septembre 2006. Sur papier. Et la version pdf vient d'arriver. On la pèche en ligne ICI.

Clips de Calavera, Gasmak Terror et Attentat sonore. A télécharger dans votre PME (Partisans du Moindre Effort) favorite. "je vous refile en amuse gueule 4 petites videos qui auraient du faire partie d'un videozine qui, je pense, n'est pas prêt de voir le jour !".  C'est un poil lourd mais bien torché.

Punch not dead. C'est le titre du dernier (premier?) album de 2d'tension, groupe de Colmar. Colmar? comme les Kromen, non? Ben oui. D'ailleurs 2dtension c'est comme qui dirait la cuite logique des Kromen, les habitués ne seront pas dépaysés ; c'est de la bonne vieille oi des familles. "De quoi parlent vos textes?  c'est parti pour une liste non exhaustive : de la guerre, de fainéantise, de mariage, de tuning, d'amour, de corridas, de nos dirigeants, de liberté, d'écologie, d'amitié, de société de consommation, de télévision, de morpions, de ver solitaire et de gastro" (voir la partie interview du site, bien pratique ;-)).  
"Vous pouvez commander notre album 16 titres au prix ahurissant de 4 € port compris. Pour cela, envoyez un mail à 2dtension68@free.fr."

King of the desert. 86it, groupe de HxC amienois viens de sortir une galette ("king of the desert", donc), 7 titres sauvages (et carrément bien foutus) sous Creative Commons, "Toujours dans une optique DIY et no profit, il est sous licence Creative Commons et de fait en accès libre. Télécharges le, partages le, ignores le même, fais en ce que tu voudras, ça peut toujours servir."

Trauma fête ses 11 ans le 19 janvier. "y'aura Arrach de Toulouse, Escape de Colmar et Brigitte Bop d'Orléans." Ca va dépoter au Farheneit. Toutes les infos chez Trauma Social !

lundi 16 octobre 2006

Putiiiin !!

Je l'avais pas vu !

jeudi 28 septembre 2006

Born to louze

Hier soir, certains auditeurs ont pu avoir des difficultés à écouter le début de l'émission...

21:28:47 <NicoBetizfest> putain
21:28:49 <NicoBetizfest> c'est lourd
27 21:29:24 <abFab> ben moi j'ai zéro pb là...
27 21:29:35 <abFab> tout connecté, stream normal
27 21:29:41 <NicoBetizfest> j'ai essayé avec tous mes players
27 21:29:45 <NicoBetizfest> tout pareil
27 21:29:55 <abFab> 96kbps
27 21:30:15 <abFab> coupe la mule ;-)
27 21:31:08 <NicoBetizfest> j'ai rien d'ouvert mhewa
27 21:31:10 <abFab> la ca va pas mieux?
27 21:31:17 <NicoBetizfest> ata
27 21:31:39 <NicoBetizfest> apparament
27 21:31:42 <NicoBetizfest> si
27 21:31:50 <NicoBetizfest> nickel
27 21:31:51 <abFab> merde
27 21:32:01 <abFab> c'est moi qu'avait laissé la mule !
27 21:32:08 <abFab> quelle louze !

phpMyVisites | Open source web analytics Statistics