LEBOBLOG

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 13 avril 2008

[cinéma] Crimes à Oxford

En fait dans l'histoire, le seul vrai crime, c'est le film.

Lire la suite

jeudi 20 mars 2008

La parabole du fer cheval

Niels Bohr, c'est pas le genre de mec à avoir inventé l'eau tiède. Mais plutôt la mécanique quantique (*). D'ailleurs Pour la science lui consacre son dernier hors-série. Et parmi la centaine de pages dithyrambiques (méritées) et passionnantes racontant la vie et l'oeuvre du mec qui révolutionna (pas tout seul, certes) la science et accessoirement triompha d'Einstein (post-mortem certes, le sujet, connu sous le sobriquet de "paradoxe EPR" n'a pu être tranché par l'expérience qu'au début des années 80) (mais bon dtc Einstein les variables cachées quand même). Ouala ça c'est dit. En attendant il manque la seconde partie de la phrase d'avant. Parmi la centaine de pages, donc, consacrées à ce scientifique de géééénie, on y trouve, dans un encart (en bas à droite), la parabole suivante:

Un des nombreux visiteurs de Bohr remarque un fer à cheval accroché dans l'entrée de sa maison de campagne. Surpris, il demande à Bohr s'il croit vraiment que cela puisse lui porter chance. "Bien sûr que non !" lui répond Bohr, "mais on m'a dit que ça marche même si on y croit pas."

Respect.



(*) que scolairement on surnomme "Méca Q". Et comme le faisait remarquer un de mes anciens collègues estudiant, "l'existence des trous noirs s'explique par la méca Q".

phpMyVisites | Open source web analytics Statistics